Automates

Pourquoi on est tous ces gens, là, et on en se parle pas.
Pourquoi on est tous ces gens, las, beaucoup trop loin de chez soi.
On ne se regarde pas dans les yeux mais on se frôle des épaules.
Alfonso, Amélie, Paule et pleins d’autres.
On lit les lignes de codes qui èrent dans l’air ambiant.
Tout droit, à gauche, tout devant.
Marche droit, garçon, suis le mouvement.
Et regarde surtout pas en l’air, tu pourrais voir l’horizon.

© Pour le dire