Si tu pouvais te voir

Si tu pouvais te voir

Tu ne ressembles plus à rien

Tu as troqué tes bons sentiments et ton optimisme cuisant

Contre ces merdes télévisées et ces bières bon marché

Evitant à tout prix ton reflet dans un miroir

Tu es le brouillard parfait de tes démons d’antan

Juché sur ton canapé tel un pacha désincarné

Si tu pouvais te voir

Quand tu es seul dans le noir

A exploser tes larmes contre un mouchoir usé

Pensant que la pénombre masquera tes pensées

Feignant la paresse face aux sorties du soir

Si tu pouvais te voir

L’abandon tirant tes ficelles

Tu te rendrais compte

Par notre amitié fidèle

Que l’amour d’un père

Que le manque d’un être

Surpasse les instants noirs

Surpasse cette boite en hêtre

Prends ma main

Et allons lui dire d’en haut

Que tu t’es raisonné

Que le monde est plus beau