Corporate de Nicolas Silhol

Emilie Tesson-Hensen est une jeune et brillante responsable des Ressources Humaines au sein d‘Esen, une multinationale. Cette machine colossale gère les salariés sans vraiment les considérer comme des personnes à part entière. Le travail et la place de chacun sont orchestrés selon des techniques managériales bien huilées et parfois cruelles. Si bien qu’un jour, un salarié se suicide en se jetant du toit de l’entreprise. Suite à ce drame, plusieurs enquêtes s’ouvrent et Emilie se retrouve au cœur du conflit.
Faisant échos aux drames des années 2000 dans les entreprises telles que Bouygues Telecom ou au phénomène grandissant du burn out, qui pousse les salariés à saturation après l’aliénation, Corporate s’invite par un tableau sans failles dans les coulisses d’une machine destructrice. L’envers du drame soulève un autre poids, celui d’avoir été impuissant.
Le son est un des éléments les plus importants du film. Le réalisateur Nicolas Silhol créé une ambiance particulière d’oppression, entre les quatre murs de l’entreprise et transcrit sur grand écran l’isolement dont Emilie fait preuve, au sein de son équipe de travail et au sein même de sa vie de femme. Les quelques moments de libération sont accompagnés des notes d’Alexandre Saada, dans un souffle dramatique mais émancipateur. 
Le film utilise une photographie neutre aux couleurs froides, qui dénaturalisent les lieux et nous font nous concentrer davantage sur les émotions  de cette femme de pouvoir. Corporate met en avant toute la palette du jeu d’acteur du trio Céline Sallette – Lambert Wilson – Violaine Fumeau respectivement Responsable des Ressources Humaines, PDG et inspectrice du travail. Tous veulent sauver leur peau, mais leur but diverge : cacher la vérité, comprendre ce qu’il s’est passé, mettre en lumière les actes manqués. 
Corporate pose également la question de la place des sentiments dans le milieu professionnel. Peut-on être jugé pour avoir bien fait son travail, pour avoir appliquer les règles, même inhumaines ? Le jeu d’acteur d’Emilie, incarnée par Céline Sallette, oscille entre impassibilité et ouverture, si bien que l’on voit se craqueler l’image solide que doit donner une responsable des Ressources Humaines. Qu’éprouvons-nous à son égard ? Comment aurions-nous réagi, à sa place ? Nous comprenons alors que nous sommes sur le même degré de jugement que les salariés d’Ensen, et c’est l’une des réussites de ce film qui nous fait sortir des murs d’un documentaire de société.
Corporate est un profond long-métrage sur les dérives des grands groupes et du système de masse. Il creuse le débat de savoir jusqu’où le salarié peut-il aller pour plaire à sa hiérarchie, et jusqu’où celle-ci est-elle prête à se battre pour rester fidèle à ses principes. 
En salle depuis le 05 avril 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.