De Chaque Instant, le quotidien des infirmiers de demain

Le documentaire de Nicolas Philibert nous plonge dans les préparations du concours d’infirmier, où, durant trois années, jeunes hommes et jeunes femmes venus de tous milieux se rallieront à la cause noble du soin et de l’aide à la personne hospitalisée. Suivant assidûment les conseils des formateurs, perçant pour la première fois une peau de mannequin avec une aiguille et apprenant les gestes qui sauvent, ces dizaines d’étudiants suivis à la caméra vont apprendre et se découvrir sous nos yeux. Ainsi, le réalisateur Nicolas Philibert ne modère ni le nombre de candidats ni le nombre de plans à la minute : tout s’enchaîne, tout se vit dans le moment. Dans l’action.
Car ce documentaire résume adroitement la vie en milieu hospitalier : un combat du moment présent et des actions justes, précises, pour permettre à quiconque passe les grandes portes coulissantes de cet établissement public de se sentir écouté, compris, aidé.
Le réalisateur prend le soin de s’épancher sur les difficultés des élèves, non pas pour les mettre dans une situation de gène, mais pour nous sensibiliser, nous, spectateur, à la pluralité des conditions de ce métier complexe. Nous vaquons de protagonistes en protagonistes et de services en services, aux soins du service Chirurgie, à l’écoute dans le service Psychiatrie et à l’accompagnement dans le service Maternité. Chaque personne est une nouvelle aventure, un nouveau défi.
Ce documentaire échappe aux codes parfois pesant de cet exercice, qui est de montrer pour faire comprendre ou véhiculer une idée. De Chaque Instant nous immerge entre ces murs blancs pour nous familiariser à ces pratiques, par des regards de bienveillances entre les protagonistes, sans jamais un regard vers la caméra. Nous sommes oubliés, et nous assistons, comme dans un long-métrage, à leurs émotions, leurs doutes, leurs remises en question. Est-il si simple de vivre avec la mort tout en pensant aux examens ? Peut-on se faire une place dans n’importe quel service ? Peut-on aimer aider, et ne pas se sentir toujours bon, soi-même ? Tant de questions qui s’agitent dans le cerveau de ces braves combattants. À voir.
De Chaque Instant, en avant-première au Comoedia, Lyon 7e
Sortie en septembre 2018
© Pour le dire