L.I.R, l’expérience de lecture augmentée

A l’ère où les nouvelles technologies explosent, la compagnie Haut et Court s’est demandée comment repenser le livre sans abandonner le support papier.

De là est née L.I.R, Livre In Room, une étrange capsule aussi artistique que visionnaire. Installée dans le hall du Théâtre Nouvelle Génération, elle invite les fidèles comme les promeneurs du 9ème à explorer sa dynamique interne. Le concept ? Des lignes d’auteurs tels que Victor Hugo, Samuel Beckett, Nikolaï Gogol, ou d’écrivains pour jeune public, voyagent dans l’esprit d’un artiste qui l’habille de son et de lumière. Entre le court-métrage et la lecture ouverte, la singularité de cette expérience est telle que nous en sortons interloqués. Il n’y a ni satisfaction immédiate, ni empreinte flagrante. Nous sommes imprégnés de mots, qui ont une résonance particulière, qui nous touchent ou nous questionnent. Pourquoi l’artiste a-t-il choisit ce passage ? Que cherchait à transmettre l’auteur ? Qui sont ces gens, dont on entend le nom, ces lieux, que l’on imagine furtivement ?
D’une création en découle une nouvelle, sans que l’une ou l’autre ne prenne le dessus. L.I.R est un vecteur humble de transmission, les mots étreignent notre imaginaire et nous donnent envie d’en découvrir davantage, de sentir le livre, le toucher et l’apprécier en dehors de cette bulle virtuelle.

L.I.R_DSC2227-b©Nicolas Boudier.jpg

Cette première capsule marque le déclenchement d’un regard nouveau sur ce que nous avons délaissé ces dernières décennies. Elle est un moyen de ressusciter nos livres posés comme bibelots, de les rendre accessibles et d’autant plus immersifs. Oeuvre itinérante, L.I.R a pour projets de se propager durablement dans nos lieux de vie, et, courant 2017, de rendre l’expérience possible sur smartphone.